23.4.03

Back from Italy

Me revoilà devant ce blog après une semaine passée en Italie du Nord. Lombardie, Emilie-Romagne et Vénétie. Milan m’a fait une bien meilleure réputation que son image de ville encaissée au climat désagréable ne pouvait présager. Sa modernité et sa créativité m’ont surpris. Ferrare, à coté, fait très « province ». Etonnant comme une politique en faveur dela bicyclette a pu y prendre. Comment ont-ils fait pour faire sortir les italiens de leurs voitures ? Le retour à Venise est toujours quelque chose de magique. Passage trop court, mais suffisant pour humer et emmagasiner des images, des odeurs… Vérone, enfin, m’a un peu déçu. Pas visité sous le bon climat. Pas perçu complètement la poésie de cette cité. Seule la piazza dell’Erbe m’a vraiment plu. Le reste était trop gris et ne supportait pas la comparaison fortuite avec les campi de Venise.

En France, la situation n’a pas tellement changé. Chirac et Villepin font les fanfarons à l’extérieur, et Raff’ semble faire de plus en plus triste mine. J’ai raté un article de Nicolas Baverez dans le Point, dont je partage à tous points l’analyse. En quelques mots : la position extrême de la France à l’extérieur masque un manque cruel d’ambition à l’intérieur. L’inverse aurait été de propos : une attitude constructive et réaliste à l’extérieur, et une intransigeance sur la réforme à l’intérieur.

Le personnage de Raffarin est étonnant. Il me plaisait au début pour une bonne partie de ses idées, décentralisatrices, réformatrices, de retour de la citoyenneté. Mais la personnalité timide et son charabia permanent ont décrédibilisé le bonhomme. Il a mis la barre très haut dans le langage (« la République des Proximités », etc…) alors même qu’il s’appuie sur une majorité fondamentalement conservatrice.
Je reste persuadé que nous avions plus besoin d’un homme fort, courageux, à même de porter des réformes structurantes. La faiblesse du gouvernement face au syndicats est triste, et sera sans doute lourde de conséquances.
Comments: Enregistrer un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?